Un plan français en trois étapes pour retirer les mercenaires de Libye

Le magazine américain Politico a publié les détails du plan français proposé par le président Emmanuel Macron à ses homologues américains, Joe Biden, et au président turc Recep Tayyip Erdogan, concernant le retrait des mercenaires étrangers de Libye.

Selon le magazine, le plan comprend trois phases, pour le retrait de tous les combattants étrangers de l’intérieur de la Libye dans un délai maximum de six mois.

Le magazine américain Politico a confirmé que le plan de la France doit commencer à retirer les mercenaires syriens dès le 1er juillet.

Le plan, vu par le magazine, suggère que le processus de retrait des mercenaires syriens soutenus par la Turquie devrait commencer en premier, suivi du retrait des militants soutenus par la Russie, ainsi que des forces turques, cette proposition de deux pages a circulé au cours de plusieurs semaines d’entretiens entre les diplomates des pays concernés.

Le plan français intervient après l’échec de deux plans précédents, alors que le cessez-le-feu d’octobre dernier comprenait une clause appelant tous les combattants et mercenaires étrangers à quitter le pays dans les 90 jours, mais la date limite est arrivée et s’est écoulée sans action sérieuse.

L’objectif ultime du plan de Macron, selon Politico, est d’accroître la stabilité en Libye, qui est située à la frontière sud de l’Union européenne, d’autant plus que l’instabilité a créé des défis liés à la migration, en plus du risque accru de menaçant l’Europe d’opérations terroristes.

Un responsable américain a déclaré que son pays consultait ses partenaires en Libye et la communauté internationale pour maintenir le cessez-le-feu et appeler au retrait des forces étrangères du pays.

La France a révélé avoir reçu des promesses d’Erdogan concernant le retrait des mercenaires de ce pays africain.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré lundi avoir reçu l’assurance de son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, qu’il souhaitait que les mercenaires quittent le territoire libyen dès que possible”.

Le Conseil de sécurité a également adopté une résolution appelant toutes les parties concernées à retirer leurs forces étrangères, mais la résolution a également été ignorée.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page