Une nouvelle liste pour retirer la confiance à Rached Ghannouchi

Trois blocs parlementaires en Tunisie poursuivent leurs efforts pour écarter Rached Ghannouchi de la présidence du parlement, en activant l la liste de retirer la confiance de son égard, sur fond de son accusation d’adopter la méthode “dictateur” dans l’administration du parlement.

Le Bloc Démocratique, le Bloc Réformiste( Al Islah) et le Bloc Tahya Tounes accusent explicitement Ghannouchi de dictature, estimant qu’il mène une politique de deux poids deux mesures.

La semaine dernière, ces blocs ont boycotté le bureau et les comités du conseil, pour protester contre l’inaction de Ghannouchi à poursuivre les auteurs de l’agression physique contre une député et chef du Parti destourien libre, Abir Moussi, en plus de ne pas répondre aux demandes de changement l’ordre du jour des séances plénières du parlement, notamment en ce qui concerne la situation sanitaire dans le pays.

Les blocs ont déclaré que Ghannouchi manipulait le Parlement et l’emmenait dans une tournure dangereuse, ce qui l’a incité à prendre une mesure plus sévère, à savoir la tentative d’expulser Ghannouchi de son poste.

La députée du bloc de la Réforme nationale Nesrine Laâmari a fait savoir que 106 députés avaient signé la motion, appelant au retrait de confiance au président du Parlement, Rached Ghannouchi.

Nesrine Laâmari a déclaré que des députés indépendants ont entamé la collecte de signatures pour déposer la demande de retrait de confiance.

La demande de retirer la confiance sera présentée au bureau du parlement tunisien et renvoyée en session plénière.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page