Abbas limoge Nasser al-Qudwa de la présidence de la Fondation Yasser Arafat

Bien que les factions palestiniennes aient signé il y a deux jours au Caire une charte d’honneur pour garantir les libertés, la démocratie et le respect des résultats du processus électoral qui sera organisé en mai prochain, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a limogé jeudi soir le fondateur de la ” National Democratic Forum “, Nasser Al-Qudwa de la présidence du conseil d’administration de la Fondation Yasser Arafat, dans la première violation après la signature de la charte des factions.

Selon l’agence de presse officielle palestinienne Wafa, Abbas a chargé Ali Muhanna, membre du conseil d’administration de la Fondation Yasser Arafat, d’agir en tant que président pour une période de trois mois.

Des sources politiques ont confirmé, lundi qu’Abbas avait chargé le ministère des Finances, par le biais du Fonds national palestinien, de suspendre les allocations financières à la Fondation Yasser Arafat, dirigée par Al-Qudwa.

Selon les sources, le directeur général du Fonds national palestinien, Ramzi Khoury, s’est adressé au ministre des Finances du gouvernement palestinien, Shukri Bishara, avec une lettre dans laquelle il a dit: «Nous espérons bien vouloir informer les frères concernés par votre estimé ministère de cesser de débourser des allocations financières ou de couvrir les dépenses liées à la Fondation Yasser Arafat. »

Des sources proches de Nasser Al-Qudwa ont confirmé que son escorte avait été arrêtée il y a deux jours, après avoir été convoqué par les services de sécurité d’Abbas.

Les sources ont souligné que l’escorte de Nasser Al-Qudwa l’ont accompagné pendant plusieurs années, le Comité central du mouvement Fatah attribuant une escorte à chaque membre d’un comité central.

L’écrivain et journaliste palestinien Mohammed Abumhadi a décrit la décision de limoger Al-Qudwa comme un intimidation politique, qui est pratiquée sous les yeux des factions palestiniennes et des organisations de la société civile!

Abumhadi a demandé, la Fondation Yasser Arafat, qui est dirigée par Al-Qudwa, et a travaillé pour le développer, et elle a un conseil d’administration pour les Palestiniens et les Arabes, et est considérée comme une institution non partisane, pourquoi son président est-il exposé à toute cette intimidation politique à un moment où les factions ont accepté de lancer les libertés dans la vie politique et de créer un environnement propice aux élections?

Il y a plus d’une semaine, le Comité central du mouvement Fatah a décidé, de destituer Nasser al-Qudwa des rangs du mouvement. Un communiqué publié par le Comité central du Mouvement, signé par le Président palestinien et leader du mouvement, Mahmoud Abbas, a indiqué que la décision du limogeage intervient après l’expiration d’un délai de 48 heures donné à al-Qudwa, lundi dernier, pour revenir sur ses déclarations qui “transgressent le règlement intérieur du mouvement et ses décisions et qui sapent, entre autres, son unité”.

“Suite à l’échec de tous les efforts déployés par les membres, et compte tenu de l’engagement envers le règlement intérieur et les décisions du mouvement afin de préserver son unité, la décision de son limogeage est désormais effective”, indique le communiqué.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page