Bruxelles : Manifestation réclamant le procès d’Abbas et Erdogan

Parallèlement aux sessions de dialogue palestinien organisées par le régime turc entre les deux côtés de la division palestinienne, des dizaines de militants ont manifesté devant le siège de l’Union européenne à Bruxelles, jeudi, pour exiger la libération des détenus politiques dans les prisons de l’Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas.

Les participants ont soulevé des photos de détenus dans les prisons d’Abbas et d’Erdogan et des banderoles appelant au procès des deux présidents comme en raison de violations des droits de l’homme, et ont appelé l’Union européenne et les organisations de défense des droits de l’homme dans le monde à intervenir immédiatement pour mettre fin à ces crimes politiques.

Abbas et Erdogan trouvent tous deux dans le dossier palestinien et la question de la division une opportunité d’échapper aux grandes crises qui frappent leurs régimes, et ils essaient de promouvoir les médias et de faire entendre que le régime turc est le plus désireux et le plus solidaire des dirigeants palestiniens divisés depuis longtemps.

Des agences de presse ont rapporté que les mouvements du Fatah et du Hamas ont conclu aujourd’hui, jeudi, des rencontres bilatérales qui se sont déroulées en Turquie pendant trois jours, annonçant un accord sur une vision commune entre eux.

Une déclaration conjointe publiée par les deux mouvements a déclaré que leurs réunions à Istanbul, en Turquie, portaient sur “des recherches sur les points convenues lors de la Conférence des secrétaires généraux qui s’est tenue au début de ce mois à Ramallah et à Beyrouth, et une vision convenue entre les délégations des deux mouvements a mûri”.

Dans la déclaration, les deux mouvements se sont engagés à travailler ensemble et à s’unifier pour défendre les droits et les intérêts de notre peuple, et pour faire face à toutes les conspirations jusqu’à la réalisation de l’indépendance totale, représentée par l’État palestinien indépendant avec Jérusalem comme capitale.

Hussein al-Sheikh, membre du Comité central du Fatah, responsable de la coordination palestinienne avec Israël, a déclaré: Le dialogue des deux mouvements “constitue une étape importante sur la voie de la réconciliation et du partenariat, et l’unité de la position palestinienne à la lumière du consensus rejetant tous les projets de liquidation pour notre cause nationale”.

Saeb Erekat a déclaré dans des communiqués de presse que la délégation du Fatah reviendrait de sa réunion avec la délégation du Hamas en Cisjordanie, avec l’approbation de la tenue d’élections générales en Palestine.

Il a ajouté: “quand la réponse arrive, il y aura un décret présidentiel immédiat, fixant une date pour des élections libres et régulières en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem”.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait demandé au président du régime turc, Recep Tayyip Erdogan, lors d’une conversation téléphonique entre eux, le soutien d’Ankara pour parvenir à la réconciliation palestinienne et organiser des élections générales, après une série d’accords conclus par les deux parties au conflit palestinien au Caire, dans lequel il accusait Abbas de mettre des obstacles avant Mis en œuvre.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page