Abdel Fattah al-Sissi salue le cessez-le-feu annoncé par le GNA

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’est félicité du cessez-le-feu annoncé par le gouvernement d’union nationale de Tripoli et le Parlement libyen de Toubrouk.

C’est par un tweet que Abdel Fattah al-Sissi s’est félicité de l’annonce de la fin des opérations militaires dans tout le territoire libyen. « Il s’agit d’un pas important sur la voie d’un accord politique réalisant les aspirations de stabilité et de croissance du peuple libyen », a conclu le président égyptien.

Aguila Saleh, président du Parlement, basé dans l’Est du pays, a lui annoncé dans un communiqué distinct des élections, sans avancer de date, et demandé à « toutes les parties » d’observer « un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen ».

Les autorités rivales en Libye ont annoncé séparément vendredi l’organisation d’élections prochainement et la cessation de tous les combats sur le territoire, une “entente” saluée par l’ONU.

Fayez al-Sarraj, chef du Conseil présidentiel du Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l’ONU, a appelé à la tenue d'”élections présidentielles et parlementaires en mars prochain sur une base constitutionnelle qui bénéficie du consensus de tous les Libyens”, selon un communiqué publié sur Facebook.

La France a qualifié d’«étape positive» l’annonce par les autorités rivales en Libye d’un cessez-le-feu et l’organisation prochaine d’élections, tout en soulignant que ces promesses «doivent se matérialiser sur le terrain».

«Les déclarations du président du Conseil présidentiel et du président de la Chambre des Représentants appelant notamment à un cessez-le-feu immédiat, à l’arrêt des opérations militaires en Libye et à la reprise de la production pétrolière constituent une étape positive», mais «elles doivent se matérialiser sur le terrain», écrit le sous-directeur de la presse du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère italien des Affaires étrangères s’est félicité de cette évolution soudaine et a souligné que les parties libyennes doivent suivre le cours du cessez-le-feu.
Moscou s’est également félicitée de cette mesure, appelant au lancement du processus politique en Libye.

L’ambassadeur britannique en Libye s’est félicité de la déclaration de cessez-le-feu et a affirmé que toutes les parties doivent désormais adhérer sérieusement à la trêve.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a souligné l’importance de cette déclaration, la considérant comme un développement important vers la solution dans le pays.

Les observateurs ont estimé que cette étape est une victoire de la volonté arabe et de la politique de dissuasion arabe que le Caire a suivie pour empêcher l’expansion militaire turque et qatarie dans les terres libyennes.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer