Bandar ben Sultan: La Palestine pour nous, c’est la Palestine et non ses présidents

L’ancien secrétaire du Conseil national de sécurité saoudien, le prince Bandar ben Sultan, a déclaré, dans la troisième partie de l’entretien avec «Bandar ben Sultan», diffusé mercredi soir sur la chaîne «Al-Arabiya»: «La Palestine pour nous, c’est la Palestine et non ses présidents», indiquant que les dirigeants palestiniens Elle éludait l’affaire.

Ben Sultan a souligné que l’ ingratitude de la part des dirigeants palestiniens n’affectera pas l’attachement de l’Arabie saoudite à la cause du peuple palestinien, notant qu’il est devenu difficile de faire confiance à leurs dirigeants.

Il a également précisé que les dirigeants palestiniens estiment que l’Iran et la Turquie sont plus importants que Riyad, le Koweït, Abu Dhabi, Le Caire, Dubaï et Mascate.
“Nous vivons dans une phase difficile et un monde agité, et il est du devoir de nos dirigeants et de nos gardiens de préserver notre sécurité nationale et les intérêts sécuritaires, économiques et sociaux de nos peuples”, a-t-il déclaré.

Le prince Bandar a révélé que l’Égypte cherche jour et nuit pour résoudre le problème palestinien et lever le siège de Gaza, mais ce qui vient de Gaza, c’est le terrorisme et le meurtre.

Commentant l’entretien, le ministre d’État des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Anwar Gargash, a décrit le témoignage historique du prince Bandar ben Sultan comme un compte rendu honnête de l’engagement de l’Arabie saoudite et des États arabes du Golfe envers la cause palestinienne.

Ajoutant: “La franchise est tardive, mais elle reste nécessaire. Les opportunités d’hier ne se répéteront pas, et l’approche rationnelle qui prend en compte d’abord nos intérêts et notre engagement moral envers la cause palestinienne reste le titre de la scène.”

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page