Les factions palestiniennes se préparent aux élections

Quelques jours séparent les Palestiniens de la date limite pour fermer la porte à la candidature aux élections législatives, à la lumière des factions palestiniennes qui se bousculent pour achever leurs préparatifs pour soumettre leurs listes au Comité central des élections.

Le Hamas, le Fatah et le Front populaire n’ont pas encore soumis leurs listes, et la raison est en attente de l’approbation finale des plus hauts niveaux de direction.

Cinq listes se sont présentées aux élections législatives palestiniennes, l’une affiliée au Front démocratique de libération de la Palestine et l’autre aux indépendants, tandis que le Front populaire s’apprête à présenter sa liste après la dernière opportunité que les factions de gauche ont donnée pour former une liste commune.

Selon les sources, le mouvement Hamas présentera sa liste aujourd’hui ou demain, qui sera dirigée par le vice-président du mouvement à Gaza, Khalil al-Hayya, dont ses membres sont originaires de Cisjordanie, 55% contre 45% de la bande de Gaza, et il comprend des personnalités dirigeantes, universitaires et sociales.

Des sources ont rapporté que le leader du courant de réforme démocratique du Fatah, Mohammed Dahlan, présentera également une liste de son mouvement au nom “Liste d’avenir et d’espoir”, aujourd’hui ou demain également, être dirigé par le leader Samir al-Mashharawi et l’écrivain Sari Nusseibeh, et comprend des personnalités de Cisjordanie et de Gaza, et Dahlan n’a pas annoncé qu’il avait décidé de se présenter aux élections législatives ou présidentielles en personne.

De même, le dirigeant du Fatah récemment démis de ses fonctions, Nasser Al-Qudwa, se prépare à présenter sa liste distincte du mouvement, après avoir présenté lui-même sa démission de la présidence de la Fondation Yasser Arafat, malgré son licenciement la semaine dernière, expliquant sa démission de la présidence de la Fondation Yasser Arafat, la démission comme l’une des conditions pour se présenter aux élections, et qu’elle est temporaire car les élections n’auront pas lieu.

C’était remarquable de dire: j’ai reçu de certains frères du service de renseignement qu’il y a une grave menace de harcèlement et de préjudice si la liste électorale est annoncée. Cette menace ne m’empêchera pas de me présenter, et aujourd’hui ou demain j’annoncerai le liste et les noms de ceux qui seront sur ma liste. Un membre du comité central, Azzam Al-Ahmad, avait parlé de “mesures juridiques et techniques qui empêcheraient Al-Qudwa de se présenter, et la commission électorale n’accepterait pas sa liste en raison d’obstacles juridiques à son encontre”.

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page