La pandémie de coronavirus frappe 3,5 millions de personnes

La pandémie a déjà frappé 3,5 millions de personnes, dont près de la moitié en Europe, et tué près de 250 000 malades. Un déconfinement progressif a été amorcé ce lundi dans de nombreux pays dont l’Italie, un des plus touchés par le Covid-19, ou encore l’Inde.
« La réouverture des écoles est une priorité », a déclaré lundi le Premier ministre Edouard Philippe devant le Sénat, évoquant la « catastrophe » que constitue leur fermeture pour les enfants les plus vulnérables. Dimanche soir, 300 maires d’Ile-de-France ont fait savoir qu’ils ne rouvriraient pas les écoles maternelles et primaires le 11 mai comme prévu, invoquant l’impossibilité d’organiser le retour des élèves dans de bonnes conditions sanitaires. Les écoles sont fermées depuis le 16 mars en France en raison de l’épidémie de coronavirus.

Edouard Philippe a par ailleurs annoncé une aide de 200 euros à 800 000 jeunes « précaires ou modestes » de moins de 25 ans.
Concernant la vente de masques, elle est désormais possible à partir de ce lundi en supermarché. Des millions d’entre eux, lavables ou à usage unique, seront disponibles. Mais devant les chiffres pharamineux annoncés par certaines enseignes de la grande distribution, la polémique a enflé. « Où étaient ces masques quand (…) tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ? », se sont interrogés dans un texte cinglant sept Ordres de professionnels de santé vendredi dernier.

Les derniers détails sur le déconfinement du 11 mai seront annoncés jeudi par le gouvernement. Emmanuel Macron a assuré lundi que cette phase devait être abordée avec « beaucoup d’organisation », de « calme », « de pragmatisme et de bonne volonté ».
Dans la soirée, le Sénat, à majorité de droite, n’a pas validé la stratégie de déconfinement du gouvernement à 89 voix contre 81 et 174 abstentions mais ce vote a une valeur symbolique.
La barre des 25 000 morts a été franchie en France ce 4 mai, avec 306 décès en 24 heures.

L’Italie, premier pays à avoir confiné l’ensemble de sa population dès le 9 mars, a entamé ce lundi un déconfinement progressif. Les entreprises manufacturières et la construction peuvent relancer leurs activités, les restaurants et bars, faire de la vente à emporter.
Quant aux Italiens, ils ont le droit de se déplacer dans les lieux publics avec un masque, obligatoire. C’est un soulagement teinté de crainte, témoigne l’envoyée spéciale de RFI à Milan, Pauline Gleize qui a notamment interrogé Tiziano, chauffeur de taxi. Il souhaite la fois plus d’activité mais a peur lui-même de se déplacer : « Cela fait deux mois que je n’ai pas vu mon fils qui vit chez sa mère. Mais je n’ai pas encore suffisamment confiance pour y aller », avoue-t-il.
L’Italie a annoncé dimanche le décès de 174 malades du coronavirus en 24 heures, le nombre le plus faible depuis le premier jour du confinement du pays. 29 000 personnes au total sont mortes du Covid-19.

Réouverture de certains commerces, des parcs, de certaines classes dans les écoles…les mesures de déconfinement se poursuivent en Allemagne mais elles se font différemment selon les régions, les Länder. Entre la crainte des responsables politiques d’aller trop vite et d’être victime d’une deuxième vague de Covid-19 et la pression des milieux économiques, un juste-milieu est difficile à trouver. Une nouvelle réunion, mercredi 6 mai, entre la chancelière Angela Merkel et les patrons des Länder régionaux doit avoir lieu pour décider de nouvelles mesures.

Un téléthon mondial a été organisé ce lundi par Bruxelles avec l’ambition de lever 7,5 milliards d’euros pour financer la recherche d’un vaccin et de traitements contre le nouveau coronavirus. 7,4 milliards ont été finalement levés. Gouvernements, philanthropes, dirigeants d’entreprises et célébrités ont été sollicités. Une quarantaine de pays et une vingtaine d’organisations ont répondu à l’appel de ce « marathon en ligne». La France a notamment promis 500 millions d’euros. Mais l’initiative a été quelque peu contrariée par l’absence des Etats-Unis et la volonté affichée du président Trump de faire cavalier seul.

L’exposition universelle de 2020 à Dubaï, où quelque 25 millions de touristes était attendus, va être reportée d’un an en raison de la pandémie, a annoncé lundi le Bureau international des expositions (BIE). Les Émirats arabes unis avaient demandé ce report.
Dans ce pays, plus de 14 000 cas positifs et 126 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés par les autorités sanitaires. La maladie connait par ailleurs une progression constante dans le pays puisque plus de 500 cas sont recensés quotidiennement depuis une semaine, selon notre correspondant à Dubaï Nicolas Keraudren
L’Iran a décrété ce lundi la réouverture d’environ un tiers de ses mosquées, devant le recul du nombre de nouveaux cas de coronavirus. Dimanche, 47 morts ont été recensés, le niveau le plus bas en 55 jours.
Au total 6 200 personnes sont mortes depuis la mi-février, selon le ministère de la Santé iranien.

Un déconfinement progressif a commencé ce lundi en Inde, en fonction des régions, classées en vert, orange ou rouge, selon le nombre de contaminations nouvelles, rapporte notre correspondant Sébastien Farcis. Dans le meilleur des cas, l’activité peut reprendre. Les grandes villes, comme New Delhi ou Bombay, restent en rouge et ne déconfinent pas. Mais le gouvernement a autorisé les travailleurs journaliers ainsi que les étudiants bloqués loin de chez eux à rentrer. Des trains spéciaux ont été affrétés et traversent le pays depuis vendredi. La cinquième économie du monde a été totalement à l’arrêt pendant six semaines. Des mesures qui ont sans doute permis d’éviter le pire : le pays a enregistré officiellement 1 300 décès pour 40 000 contagions.

La télévision publique chinoise a qualifié lundi de « déments et imprécis » les propos du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo sur l’origine de la pandémie liée au nouveau coronavirus, faisant monter encore d’un cran la tension entre la Chine et les Etats-Unis. La veille, Mike Pompeo avait affirmé qu’ « il existe un nombre significatif de preuves » que le nouveau coronavirus provient bien d’un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan, refusant de dire s’il pensait que le virus avait été libéré intentionnellement par Pékin.

En Malaisie, les entreprises, commerces et restaurants ont le droit de rouvrir leurs portes ce lundi, à Kuala Lumpur, après sept semaines de confinement et une progression encourageante du virus. Pourtant, ce début de déconfinement ne réjouit pas tout le monde, certains citoyens et plusieurs provinces fédérales s’y opposent et suggèrent plus de prudence, selon notre correspondante Gabrielle Maréchaux. Ainsi Huit provinces sur treize ont décidé d’attendre et de ne pas appliquer les propositions du gouvernement. 500 000 personnes ont aussi signé une pétition « Prolonger le confinement ». Elles s’inquiètent notamment d’une fatigue du personnel soignant et d’une priorité donnée à l’économie au détriment de la santé des travailleurs.

Les Sénateurs retournent ce lundi à Washington pour reprendre leur travail parlementaire. Ce n’est pas le cas de leurs collègues de la Chambre des représentants, dont les séances sont toujours suspendues à cause du coronavirus. La capitale américaine est sous un ordre de confinement jusqu’au 15 mai. Dimanche, adoptant une tonalité résolument optimiste, Donald Trump a prédit un vaccin contre le coronavirus d’ici fin 2020 et une année 2021 « incroyable » sur le plan économique. A six mois de l’élection présidentielle, le président américain ne s’est pas attardé sur le bilan de la pandémie qui a fait plus 67 600 morts aux Etats-Unis et qui a fait bondir les inscriptions au chômage à des niveaux inédits.

par: Arab Observer

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer