Les frappes israéliennes se poursuivent sur la bande de Gaza

Le conflit meurtrier entre Israël et le Hamas se poursuit jeudi avec des frappes israéliennes sur la bande de Gaza et des tirs de roquettes du mouvement islamiste vers l’Etat hébreu, par ailleurs confronté à un autre “front” avec des émeutes dans des villes judéo-arabes.

Les avions de combat israéliens ont intensifié leurs raids sur les installations civiles, les quartiers généraux du gouvernement et les bâtiments résidentiels, tandis que les factions palestiniennes, de leur côté, ont lancé des centaines de roquettes sur le sud d’Israël.

A la suite des multiples salves de roquettes vers le territoire israélien depuis quatre jours, tous les vols en direction de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv sont déroutés jusqu’à nouvel ordre, ont annoncé les autorités aéroportuaires.

Peu après minuit, jeudi, les alertes à la roquette ont repris dans le sud d’Israël, mais aussi dans la métropole Tel-Aviv et, pour la première fois depuis le début de l’escalade lundi, jusque dans le nord du pays.

La tour Al-Shorouk, qui abritait les bureaux de plusieurs médias palestiniens, a été détruite par des frappes israéliennes. Il s’agit du troisième grand édifice de la bande de Gaza à être détruit depuis lundi soir.

Plus de 70 personnes sont mortes depuis lundi. Les frappes israéliennes ont tué au moins 67 personnes à Gaza, dont 17 enfants. Sept personnes ont été tuées en Israël, y compris un militaire dont le véhicule blindé a été atteint par un missile anti-char tiré de Gaza. Trois Palestiniens de Cisjordanie ont également perdu la vie dans des affrontements.

Depuis lundi, l’armée israélienne a indiqué avoir mené 600 frappes sur la bande de Gaza, micro-territoire sous blocus israélien. Ces raids ont fait au total 67 morts, parmi lesquels 17 enfants à Gaza, et près de 400 blessés. En Israël, sept personnes ont été tuées, parmi lesquelles un enfant et un soldat, et des centaines ont été blessées dans les tirs de roquettes.

Les frappes aériennes sur Gaza ont continué toute la nuit jusqu’au matin, a constaté une journaliste de l’AFP.

L’aviation israélienne a frappé des positions du Hamas, ciblant entre autres des locaux liés aux opérations de “contre-renseignement” du mouvement.

Cinq personnes ont été blessées dans la nuit quand une roquette tirée depuis l’enclave s’est abattue dans un complexe résidentiel près de Tel-Aviv, selon les secouristes israéliens.

Le Hamas et le Jihad islamique, deuxième groupe armé de la bande de Gaza, ont justifié plusieurs salves de roquettes par la destruction de trois immeubles d’une dizaine d’étages, dont certains comprenaient des logements et les locaux de médias. L’armée, qui a indiqué avoir tué plusieurs commandants du Hamas, a affirmé que ces immeubles étaient utilisés par le mouvement armé.

Les Etats-Unis ont annoncé l’envoi d’un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens pour exhorter une nouvelle fois à la “désescalade”, tandis que Moscou a appelé à une réunion d’urgence du Quartette sur le Proche-Orient (UE, Russie, USA, ONU).

par: Arab Observer 



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page