Sergueï Lavrov annonce un accord de cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a annoncé, à l’issue d’un entretien, à Moscou, avec ses homologues azerbaïdjanais et arménien, un accord de cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh entré en vigueur samedi pour procéder à un échange de corps et de prisonniers.

Le calme est soudain revenu dans la ville de Stepanakert, capitale autoproclamée de l’enclave séparatiste du Haut-Karabakh, où les sirènes ont retenti jusqu’à peu avant l’entrée en vigueur de cet accord.

L’Azerbaïdjan et l’Arménie se sont accordés, samedi 9 octobre, sur un cessez-le-feu entré en vigueur à partir de midi heure locale (8 h GMT) dans la région séparatiste du Haut-Karabakh, a annoncé la Russie après des négociations marathon à Moscou entre les chefs des diplomaties arménienne et azerbaïdjanaise.

Sergueï Lavrov a affirmé que le cessez-le-feu permettrait “d’échanger des prisonniers de guerre, d’autres personnes et les corps des tués avec la médiation et en accord avec les critères du Comité de la Croix-Rouge”.

Ces négociations entre les ministres des affaires étrangères arménien et azéri, à Moscou, ont duré plus de 10 heures et sont terminées très tard dans la nuit de vendredi à samedi. Il s’agissait du premier espoir sérieux pour mettre fin aux affrontements meurtriers qui opposent depuis le 27 septembre des séparatistes arméniens de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, soutenus par Erevan, et les forces de l’Azerbaïdjan.

L’Azerbaïdjan et l’Arménie se sont également engagés à des “négociations substantielles pour parvenir rapidement à un règlement pacifique” du conflit, avec la médiation des co-présidents du groupe de Minsk de l’OSCE, a précisé Sergueï Lavrov.

Coprésidé par la Russie, les Etats-Unis et la France, le groupe de Minsk de l’OSCE est depuis le milieu des années 1990 le principal médiateur international dans ce conflit. Les “paramètres spécifiques” de la mise en oeuvre du cessez-le-feu seront convenus ultérieurement, a ajouté Sergueï Lavrov.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page