Une Pétition pour dénoncer le discours Takfiri et l’apologie du terrorisme au Parlement tunisien

Des organisations de défense des droits de l’homme, des représentants de la société civile et des personnalités nationales en Tunisie ont adressé, à une date non précisée, une pétition à la Présidence de la République, aux services du Premier ministre et aux médias pour “dénoncer le discours Takfiri et l’apologie du terrorisme au sein de l’Assemblée des représentants du peuple tunisien (Parlement) et dans la presse”.

“L’Assemblée des représentants est devenue une résonance des prédicateurs pour le Takfiri et ceux qui font l’apologie du terrorisme et de Daech, sans contrôle ni réaction malgré les dispositions de la Constitution qui interdisent clairement de telles pratiques qui sont sanctionnées par la loi car pouvant pousser (des personnes) à commettre davantage de crimes terroristes dont a souffert le peuple tunisien”, tout en provoquant la mort des dizaines de citoyens et des touristes, ont notamment indiqué les signataires de la pétition.
Ils ont demandé au président de la République et au Premier ministre d'”interdire l’apologie du terrorisme et des terroristes par quiconque et en tout lieu”, invitant la 2ème chaîne de la télévision de mettre fin à la diffusion des débats parlementaires à chaque fois que l’un des intervenants fait l’apologie des “terroristes”.

L’échec du président du Parlement tunisien Rachid Ghannouchi à prendre des mesures ou des décisions qui mettrait fin à cette atmosphère chargée a surpris un certain nombre d’observateurs qui ont fait valoir que “les partis takfiristes et induites sont protégés de la présidence du Conseil”, qui n’a fait que faire une déclaration de condamnation chaque fois qu’on lui demandait d’intervenir.

Les organisations de la société civile ont appelé tous les médias de la presse écrite, audiovisuelle et électronique à arrêter la diffusion des déclarations faites par des défenseurs des Takfiri et des terroristes.
Les signataires de la pétition ont également exhorté le Parquet général à faire “appliquer la loi avec rigueur à tous ceux font la promotion du discours Takfiri et du terrorisme quelle que soit leur position, qu’ils soient acteurs ou simples aides à la diffusion du discours Takfiri dans les médias”.

par: Arab Observer



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page